Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 octobre 2008 3 01 /10 /octobre /2008 21:22
De nos camarades canadiens.
Z.

Lundi 22 septembre 2008 - Parmi pots, casseroles, sirènes et chants tels que “No Olympics on Stolen Native Land” (Pas d’Olympiques sur des Terres Autochtones Volées), les activistes du Réseau de Résistance aux Olympiques (ORN) - y compris familles avec enfantEs - ont abattu avec succès la cérémonie d’hier, qui annonçait le départ du Train de l’Esprit, partant de Port Moody (tout près de Vancouver), et s’apprêtant à faire le tour du Canada sur les rails du Canadien Pacifique.

D’après Gord Hill, membre du Réseau de la Résistance aux Olympiques, ” Avec les manifestantEs presque plus nombreu-ses que les spectateurs-rices, la partie la plus vive d’aujourd’hui fut celle de la résistance contre les Olympiques. Nous sommes confiantEs que l’annulation forcée de cette cérémonie en inspirera d’autres, alors que le Train voyage à travers le Canada.”

L’action au Port Moody fut la première d’une série d’actions contre le Train de l’Esprit Olympique qui se plannifient à travers le pays tel qu’à Edmonton, Calgary, Montréal et Toronto au cours du prochain mois.

Des activistes ont plus tard déclaré qu’elles/ils sont enragéEs par les arrestations non-justifiées et délibérées des deux personnes, comprennant une femme aînée. Ces deux personnes ont, depuis, été relâchéEs.

D’après le manifestant Peter Haywood “À aucun moment, lors de cette manifestation, nous avons menacé, provoqué ou attaqué quiconque. Néanmoins, certain-es membres du public aussi bien que des officiers de police identifié-es ou fantômes ont agressivement poussé et attaqué des manifestantEs, ce qui a augmenté l’intensité de la situation.”

Par exemple, une femme avec deux enfants est entrée dans la foule très agressivement confrontant les manifestantEs. Tous les manifestantEs ont fait une place pour partir, néanmoins avec ses deux enfants elle décida de rester et d’injurier les manifestantEs. Pendant ce temps, un jeune homme manifestant a été poussé par un photographe sur un policier, qui l’a promptement arrêté sans raison apparente. Une vieille dame, qui avec d’autres personnes concernées a suivi la police pour les questionner sur l’arrestation, a été violemment poussé contre le capot d’un véhicule et arrêté.

La police a refusé de lire les droits aux personnes arrêtées et de leur expliquer leurs accusations. Ces arrestations arbitraires sont une expression du fascisme policier, qui a rendu utilisable la liberté d’expression dans le but de défendre les intérêts olympiques, comme le disait Alissa Westergard-Thorpe, témoinE des arrestations.

Comme le dit le Réseau de résistance aux Olympiques : Loin d`être simplement à propos de sport, l’histoire des Olympiques est une des racines du déplacement, de l’avidité corporative, de la répression et de la violence. Au Canada, les effets de la venue des Jeux d’hiver sont déjà en apparence – expansion du tourisme sportif sur les terres indigènes, accroissement de l’itinérance à travers la province, gonflement (ballonnement) des dépenses publiques, destruction sans précédent de l’environnement et augmentation sans précédent des dépenses pour la police et la sécurité.

Pour plus d’informations ou si vous êtes intéresséEs d’organiser ou de coordonner activement les efforts de la résistance contre les Olympiques de 2010, svp visitez www.no2010.com ou écrivez à olympicresistance@riseup.net Un communiqué du ORN a été posté à : http://no2010.com/node/295

Agissez contre le Spirit Train dans votre ville ! Pour l`horaire et les arrêts du Spirit Train, svp visitez : http://www.no2010.com/node/295

Partager cet article

Repost 0
Publié par Zinedine Z. - dans Les J.O c'est pas beau
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Zinedine Z.
  • Le blog de Zinedine Z.
  • : Ce blog prétend déjouer l'hypocrisie du discours dominant sur le sport. Le sport est une emprise sur l'activité physique, une clôture pour la rentabiliser. Il tient le corps dans sa poigne de fer. Il enferme ses jeux, ses efforts, dans un système de mesures, afin de classer, comparer, hiérarchiser. Il presse l'activité physique sans fin pour en exiger une plus-value perpétuelle. On ne peut pas séparer le sport de la logique compétitive imposée aux êtres humains. A l'affrontement sportif correspond la lutte pour la survie, le "struggle for life" du capitalisme.
  • Contact

Recherche