Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mars 2009 1 02 /03 /mars /2009 11:13
Déambulation anti-olympique le 4 mars à Grenoble

Le 4 mars, les opposants des quatre villes françaises candidates aux J.O 2018 expriment leur refus commun et solidaire

Appel à une déambulation anti-olympique, mercredi 4 mars à 17h45, Place Félix Poulat (Grenoble)


Le 18 mars 2009, le Comité National Olympique du Sport français (CNOSF) désignera la ville française candidate à l'organisation des Jeux Olympiques d'hiver de 2018.
Les municipalités d'Annecy, Grenoble, Nice et Pelvoux s'affrontent à coup de lobbying auprès du CNOSF, mêlant actions de communication coûteuses et dénigrement des adversaires auprès des fédérations sportives. Grand guignol olympique qui n'a pour objectif que de promouvoir une future candidature française aux J.O d'été. Lisez plutôt cet échange entre Jacques Rogge, président du Comité International Olympique (qui décide en dernier ressort) et le magazine Sport :
"- Sport : La France postule aux J.O d'hiver 2018. Est-ce selon vous une bonne tactique, alors qu'elle ne souhaite, en coulisses, rien d'autre que les Jeux d'été ?
- Jacques Rogge : Ça peut être utile à une candidature pour les Jeux d'été, à partir du moment où la première candidature est de très haute qualité. Si cette candidature est bonne et qu'elle gagne le droit d'organiser les J.O 2018, c'est terminé. Il n'y aura pas de Jeux d'été après, c'est-à-dire pas avant quatre ou cinq ans. Si elle va loin dans la course mais qu'elle échoue de peu, ce sera une très bonne promotion. En revanche, une mauvaise candidature qui serait éliminée rapidement serait contre-productive."

La mesquinerie olympique serait simplement méprisable si elle ne coûtait aux quatre villes candidates des montagnes de fonds publics et de manipulations politiques. Michel Destot, maire de Grenoble bouffi d'ambition olympique, n'ignore rien de ces petits calculs sportifs. C'est en toute conscience cynique qu'il les dissimule dans sa communication aux Grenoblois.

Tandis que les états-majors d'Annecy, Grenoble, Nice et Pelvoux se tirent dans les pattes pour gagner le pompon du Comité National Olympique, les opposants des quatre villes candidates s'unissent pour affirmer leur refus solidaire des J.O ici ou ailleurs.

Le mercredi 4 mars 2009 à 18 heures, nous manifesterons au même moment, dans les quatre villes candidates, notre refus des ravages olympiques.

A Grenoble, le Comité Anti-Olympique, qui milite depuis plusieurs mois contre les Jeux, vous appelle tous à une déambulation anti-olympique, le 4 mars à 17h45, place Félix Poulat.

Venez avec vos banderoles et pancartes, vos déguisements, masques et maquillages, vos sifflets, tambours et trompettes, vos casseroles et cornes de brume, et vos vélos décorés.

Le 4 mars, c'est la dernière occasion de manifester notre opposition à ces Jeux, qui serviront de bulldozer à de multiples malfaisances :

- Construction de la Rocade Nord, percement du tunnel sous la Bastille, achèvement de l'autoroute A 51, élargissement de l'A 480, projet GIANT avec ses gratte-ciel, urbanisation high tech, construction d'un nouveau quartier sur l'Esplanade, en bordure d'autoroute ;
- Pillage des Grenoblois et des fonds publics au profit de la Chambre de Commerce et d'Industrie, de ses entreprises qui constituent le Comité de Promotion des J.O, et au profit du Comité International Olympique ;
- Nouvelle éviction des couches populaires au profit des plus aisées, renchérissement du coût du logement et de la vie ;
- Saccage d'un environnement déjà supplicié par l'industrie, le bétonnage et le tourisme, alors que fondent les glaciers et que s'assèchent les lacs ;
- Durcissement de l'emprise policière, sous la surveillance high tech des caméras, des puces RFID et des dispositifs biométriques, pour un plan Vigipirate superlatif ;
- Enfin, pas plus que nous n'accepterions une campagne raciste, mysogine ou écocidaire, n'acceptons-nous de propagande pour le darwinisme social, la lutte de tous contre tous pour la réussite et la loi du plus fort que constituent les J.O, avec leurs trainées d'affairisme, de triche, de dopage et de chauvinisme.

C'est maintenant qu'il faut manifester. Vous aussi, parlez-en à vos adhérents, membres, réseaux, amis, proches, et joignez-vous à la déambulation anti-olympique du 4 mars.
Rendez-vous place Félix Poulat à 17h45.

Signez la pétition contre la candidature de Grenoble ;
Renvoyez la carte postale anti-olympique au Comité Olympique français ;
Informez-vous sur les dessous des Jeux Olympiques.
Rendez-vous sur http://cao38.eu.org

Moins vite, moins haut, moins fort.

Le Comité Anti-Olympique de Grenoble

Pour toute correspondance : CAO, c/o Les Bas-Côtés, 59 rue Nicolas Chorier, 38000 Grenoble
comiteantiolympique@yahoo.fr

Partager cet article

Repost 0
Publié par Zinedine Z. - dans Les J.O c'est pas beau
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Zinedine Z.
  • Le blog de Zinedine Z.
  • : Ce blog prétend déjouer l'hypocrisie du discours dominant sur le sport. Le sport est une emprise sur l'activité physique, une clôture pour la rentabiliser. Il tient le corps dans sa poigne de fer. Il enferme ses jeux, ses efforts, dans un système de mesures, afin de classer, comparer, hiérarchiser. Il presse l'activité physique sans fin pour en exiger une plus-value perpétuelle. On ne peut pas séparer le sport de la logique compétitive imposée aux êtres humains. A l'affrontement sportif correspond la lutte pour la survie, le "struggle for life" du capitalisme.
  • Contact

Recherche