Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mai 2009 2 05 /05 /mai /2009 20:28

Ceci n'est absolument pas un cas isolé. Voir ici et plus bas. C'est au foot que je dois la seule et unique fois qu'on m'ait traîté de "sale blanc". Ce n'est évidemment pas plus grave que "sale negro". Mais bien sûr, on continuera d'affirmer que le sport est socialisant et éducatif... Et l'on remarquera que les instances dirigeantes couvrent toujours ou marginalisent ce genre de pratiques.

Z.Z

 

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/le-racisme-dans-le-foot-en-proces_758538.html

Un joueur amateur évoluant dans un club de l'Ain est jugé ce mardi, par le tribunal correctionnel de Belley, pour injures à caractère raciste, proférées pendant un match. Selon la Licra, le sujet n'est plus tabou et les plaintes se multiplient.

"Oh, qu'est-ce que tu fais sale négro! Ta gueule, sale négro!" C'est pour répondre de ces propos qu'un joueur de football comparaît ce mardi après-midi devant le tribunal correctionnel de Belley (Ain). C'est une première en France. Ce joueur du CS Lagnieu (deuxième division de district) est jugé pour "injures publiques envers un particulier en raison de l'ethnie, la race, le handicap ou l'appartenance religieuse". Des injures qu'il aurait adressées le 25 janvier à un joueur noir de l'équipe adverse, Rossillon. La victime, Maka Traoré, a porté plainte à la gendarmerie.

Aujourd'hui, face à cette situation, de plus en plus de joueurs engagent des poursuites. C'est une bonne chose, qu'il faut encourager", explique Carine Bloch, vice-présidente de la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (Licra) - la Licra, qui a d'ailleurs délégué son avocat pour assister Makam Traoré. "La plainte du joueur professionnel de Valenciennes Abdeslam Ouaddou, en 2008, et la condamnation de l'auteur des propos raciste a servi d'exemple pour les amateurs", se félicite cette spécialiste du racisme dans le sport.

Dans des situations similaires, certaines victimes ont tendance à ignorer les propos xénophobes, voire à y répondre par la violence. "Il ne faut surtout pas réagir ainsi ou banaliser le phénomène, poursuit Carine Bloch. Le racisme est un délit, il doit être puni devant les tribunaux. D'ailleurs, dans cette affaire, l'intervention de l'arbitre, qui a interrompu le match, est exemplaire." Elle regrette en revanche l'attitude des dirigeants du district de l'Ain, responsables des compétitions départementales, qui "n'ont pas encore sanctionné le joueur incriminé".

Paul Michallet, le président du district, se défend pourtant de tout laxisme: "En deux ans, la Licra n'est intervenue que quatre fois sur des milliers de matches que nous organisons dans l'Ain, se défend-il. Pour ce match Lagnieu-Rossillon (5-0), nous avons donné match gagné à Rossillon et retiré 4 points au classement à Lagnieu. Concernant le joueur mis en cause, la commission de discipline attend le résultat de son procès."

 

 

http://desourcesure.com/sports/2008/02/encore_du_racisme_dans_un_stad.php

Le racisme dans les stades de foot fait maintenant partie de la routine. Il ne se passe pas un mois sans qu'une nouvelle affaire salisse l'image de ce sport. La dernière en date est l'affaire Ouaddou, le 16 février.  Dégouté par les insultes racistes d'un supporteur, le marocain s'est rendu en tribune pour essayer de s'expliquer mais a été retenu par la sécurité et s'est ensuite vu infliger un carton jaune par l'arbitre de la rencontre.  L’arbitre, Damien Ledentu a appliqué le règlement à la lettre mais en a oublié aussi une autre partie puisqu'il aurait même dû arrêter la rencontre, le règlement de la Fifa le permet en cas de racisme. Mais le match a continué comme si de rien n'était, comme souvent dans le football les choses et les gens ont du mal à bouger puisque même si ce supporter est un cas isolé, personne autour de lui dans la tribune ne réagit lorsqu'il traite Abdeslam Ouaddou de sale singe. Le joueur a décidé de porter plainte contre le pseudo supporter agé de 37 ans qui a été mis en examen pour insultes à caractère raciste et laissé en liberté sous contrôle judiciaire. Il encourt jusqu'à six mois de prison et cinq ans d'interdiction de stade. Il a ensuite présenté ses excuses et affirme regretter amèrement ses paroles. Il sera jugé le 18 mars prochain. ANTOINE BOURIAT/ DSS

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Zinedine Z.
  • Le blog de Zinedine Z.
  • : Ce blog prétend déjouer l'hypocrisie du discours dominant sur le sport. Le sport est une emprise sur l'activité physique, une clôture pour la rentabiliser. Il tient le corps dans sa poigne de fer. Il enferme ses jeux, ses efforts, dans un système de mesures, afin de classer, comparer, hiérarchiser. Il presse l'activité physique sans fin pour en exiger une plus-value perpétuelle. On ne peut pas séparer le sport de la logique compétitive imposée aux êtres humains. A l'affrontement sportif correspond la lutte pour la survie, le "struggle for life" du capitalisme.
  • Contact

Recherche