Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 septembre 2011 4 22 /09 /septembre /2011 17:39

On a reçu ça d'un ami.

Bises

Zinedine Z.

 

 

rugby-cheut-un-chport-d-amateurs.jpg

Propagande sportive

 

A chaque grande compétition sportive mondialement médiatisée, une sorte de nationalisme de pacotille occupe l’espace public. Toutes les occasions sportives sont bonnes pour mettre en avant la nation française à travers ses soient disant représentants : en ce moment il s’agit de la coupe du monde de rugby qui se déroule en Nouvelle-Zélande et qui succède à celle de 2007 qui avait lieu en France.

 

Petite nouveauté, le Métro parisien est de la fête puisqu’il égaille le trajet fatiguant des travailleurs par des animations publicitaires vantant l’école de vie de constituerait le rugby. Des écrans de télévisions plutôt baroques s’installent ça et là en vu du match All Blacks (Nouvelle-Zélande)-France qui se déroulera samedi prochain à Auckland.

 

A chaque fois, la fonction de cet appareillage médiatique (télévision, presse, édition, entreprises) est de souder, de donner une réalité à la cohésion nationale dont a besoin tout Etat surtout en période de crise économique où le consensus menace de flancher à tout instant et sans prévenir. Mais la conséquence malheureusement est la montée en mayonnaise de la peste émotionnelle qui toujours fait prendre des vessies pour des lanternes et inversement.

 

«Les valeurs du rugby sont aussi celles qui unissent sur le terrain les agents de la RATP » dit l’idéologie sportive. Ces valeurs que sont les gnons dans la gueule lors des mêlées ? Les gesticulations d’avant-match dignes d’une secte guerrière ? Les travailleurs se doivent de chier dans la colle en évitant de beugler en meute derrière le coq français comme des bourrins de mêlée : ce serait ainsi retrouver le sens du combat réel !

 

Brutus cassius

Partager cet article

Repost 0
Publié par Zinedine Z. - dans Beauté du sport
commenter cet article

commentaires

Robert 24/09/2011 17:01


Pour ce coup nous n'allons pas "hurler victoire" mais nous continuerons à soutenir l'équipe de France: la compétition n'est pas encore terminée...

Moi je suis désolé, la lutte des classes c'est les fusils, la guerre civile où les membres d'une même famille s'étripent. Moi je n'en veux pas et je préfère les affrontements sur les terrains de
sport, au moins c'est moins sanglant. Et puis en plus, pour peu que la France gagne ce tournoi, ce sera la fête, les gens seront content notamment en re retrouvant dans la rue comme lors de la
Coupe du Monde en 1998.

Le monde n'est pas si môche que vous le dites: vous exagérez ! Vous regardez que ce qui est négatif: les chômeurs n'ont pas besion de ça: ils ont plutôt besoin d'être encouragés. C'est justement ce
que font indirectement les hommes respectables tels que Bernard Laporte, Camou, Lapasset ou David Douillet.

Le sport vaudra toujours mieux que votre vision violente.


Zinedine Z. 24/09/2011 17:21



Les fusils, pour l'instant, ils sont dans les mains de la police qui tuent encore des gamins dans les cités.


Mais je pourrais vous retourner l'argument, vous ne voyez que le négatif de la lutte des classes. Je connais beaucoup d'amis qui pratiquent la solidarité au quotidien avec ceux qui souffrent, que
vous semblez ne pas connaître -peut-être trop de temps passé devant la télé ?- et qui n'ont aucun fusil, ni crampons d'ailleurs. Salut



Robert 24/09/2011 16:17


Et vous quelles valeurs véhiculez-vous ? Celles de la violence ! La lutte des classes n'est quand même pas non plus une petite promenade de famille le dimanche, non ? Et puis quelle cohésion
sociale proposer vous puisque vous faites les malins ?


Zinedine Z. 24/09/2011 16:42



Bonjour Robert,


Il faut bien voir que la lutte des classes n'est pas le fait de ceux qui n'ont que leur force pour gagner de quoi subsister. Elle est imposée par ceux qui possèdent les boites, actionnaires,
créanciers, patrons et tous leurs valets. La lutte des classes n'est pas une proposition, c'est un fait. La violence, ce sont les ouvriers et salariés jetés à la rue, les chômeurs radiés, les
étrangers expulsés même s'ils bossent comme des oufs, l'obligation de s'entasser dans les transports ou sur les routes dès 7h du mat', la pression des petits et grands chefs qui poussent à bout
les salariés.


Dès lors, ce que vous nommez "cohésion" s'appelle en fait soumission à cet ordre du monde comme il va, et les maillots et drapeaux nationaux (voir le post suivant) en sont les armes. Nous n'avons
rien en commun avec Bernard Laporte, Camou, Lapasset ou David Douillet. Pourquoi alors hurler Victoire ! avec eux ?



Présentation

  • : Le blog de Zinedine Z.
  • Le blog de Zinedine Z.
  • : Ce blog prétend déjouer l'hypocrisie du discours dominant sur le sport. Le sport est une emprise sur l'activité physique, une clôture pour la rentabiliser. Il tient le corps dans sa poigne de fer. Il enferme ses jeux, ses efforts, dans un système de mesures, afin de classer, comparer, hiérarchiser. Il presse l'activité physique sans fin pour en exiger une plus-value perpétuelle. On ne peut pas séparer le sport de la logique compétitive imposée aux êtres humains. A l'affrontement sportif correspond la lutte pour la survie, le "struggle for life" du capitalisme.
  • Contact

Recherche