Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 novembre 2009 7 15 /11 /novembre /2009 18:15
En 1945, l'ami Orwell écrivait : "Je suis toujours stupéfait d'entendre des gens déclarer que le sport favorise l'amitié entre les peuples, et que si seulement les gens ordinaires du monde entier pouvaient se rencontrer sur les terrains de football ou du cricket, ils perdraient toute envie de s'affronter sur les champs de batailIe. Même si plusieurs exemples concrets (tels que les jeux olympiques de 1936) ne démontraient pas que les rencontres sportives internationales sont l'occasion d'orgies de haine, cette conclusion pourrait être aisément déduite de quelques principes généraux.
Presque tous les sports pratiqués à notre époque sont des sports de compétition. On joue pour gagner, et le jeu n'a guère de sens si l'on ne fait pas tout son possible pour l'emporter."

54 ans plus tard, rien n'est à enlever de ce texte, que nous vous conseillons de lire en entier. Supporters du monde entier ont à coeur de lui donner raison.
Bises
Z.Z


Les joueurs de foot algériens pris à partie et blessés en Egypte

http://www.actualite-belgique.com/depeches/joueurs-foot-algeriens-pris-partie-blesses-egypte,3240.html

L'équipe de football algérienne est arrivée hier en Égypte. Elle doit jouer contre l'équipe d'Égypte demain pour les qualifications de la coupe du monde (samedi 14 novembre). Malheureusement, l'arrivée des joueurs a mal tournée.

Sur le trajet entre l'aéroport et l'hôtel le bus des joueurs de l’équipe nationale algérienne a été caillasse. Des pierres et des débris de verres ont touchés des joueurs aux bras et à la tête. Pas de blessé grave heureusement mais des images assez choquantes avec des joueurs ensanglantés, les vitres du bus brisés... Au total 5 joueurs ont été blessés.

Suite a l'incident la FIFA a demandé auprès de la Fédération égyptienne que toutes les mesures de sécurité soient prises pour que ce match puisse avoir lieu.

Le ministre algérien des affaires étrangère Mourad Medelci demande aux autorités égyptiennes de prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité des joueurs et supporteurs algériens.

D'autant que l'évènement déclenche une véritable polémique dans la presse des deux pays qui ne sont pas connus pour être amis. Bien au contraire. Le match devait rapprocher les deux pays, c'est manifestement le contraire qui est en train de se dérouler.

Le Courrier International pause bien le problème : les jeunes risquent d'en découdre. Ils se sont livrés à une guerre verbale sur le web; la rencontre risque d'être explosive.
Selon Yazid Ouahib, journaliste pour le journal El Watan, qui donne une interview dans le Monde: « Les médias ont grandement contribué à créer ce climat malsain ».

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pépin 21/12/2009 21:33


Je partage beaucoup de tes points de vue.
A mon sens, cependant, il y à beaucoup à perdre pour le vaincus du système, à se réfugier dans les mythes (les héros sportifs, puisque c'est le sujet). Et au contraire, tout à gagner à aller au
combat, c'est à dire, à s'inviter sur le même terrain que les vainqueurs.
Je m'explique:
- Pourquoi 8% des salariés sont-ils syndiqués alors que 80% du patronat l'est ?
- Pourquoi se lamenter sur les excès du sport-business, alors que tout bipède bien portant peut pratiquer ?
Ce que je réfute dans ce terme de "lutte des classes", c'est qu'il insinue que chacun dispose de son propre terrain, et que des barrières existent.
Je n'aime pas les barrières, et je m'invite sur le terrain qui me plaît.
Ce champ de libertés existe encore; Il faut le cultiver, se l'approprier, l'investir.


Pépin 18/12/2009 22:01


Qu'il ait oppression, manipulation de foules grégaires, marchandisation des êtres, abrutissement par la consommation.
Tout ça, je le vois.

Je vois des riches, des pauvres, des clairvoyants et des crétins. Tout celà dans un mélange indescriptible.

La notion de "classe", aujourd'hui, me semble relever d'une mythologie de gauche. C'est un concept confortable qui n'est plus à jour de la réalité du monde.


Zinedine Z. 21/12/2009 18:29


Je ne suis pas sûr que le concept soit confortable tant il est décrié partout, même par beaucoup de prolos. C'est pourtant assez clair : la compétition acharnée entre les entreprises est organisée
pour mettre la pression sur les salaires, le chômage en est un outil central. La plupart des boulots offerts maintenant sont précaires et mal payés. La soi-disante démocratie s'arrête à la porte du
boulot, ferme ta gueule et bosse ! Résultat : les riches sont de plus en plus riches et les pauvres... Ceux qui bossent sont obligés de faire de longues grèves pour gagner 30€ de plus par mois. Ca
s'appelle la lutte des classes


Pépin 14/12/2009 22:20


Très bon. Je partage largement... à part ton idée de lutte des classes.
Mais est-ce encore un vrai débat ?


Zinedine Z. 17/12/2009 19:30


Suis pas sûr de comprendre le sens de ta question : ne vois-tu pas la lutte de classe qu'on se prend dans la gueule tous les jours ?


Présentation

  • : Le blog de Zinedine Z.
  • Le blog de Zinedine Z.
  • : Ce blog prétend déjouer l'hypocrisie du discours dominant sur le sport. Le sport est une emprise sur l'activité physique, une clôture pour la rentabiliser. Il tient le corps dans sa poigne de fer. Il enferme ses jeux, ses efforts, dans un système de mesures, afin de classer, comparer, hiérarchiser. Il presse l'activité physique sans fin pour en exiger une plus-value perpétuelle. On ne peut pas séparer le sport de la logique compétitive imposée aux êtres humains. A l'affrontement sportif correspond la lutte pour la survie, le "struggle for life" du capitalisme.
  • Contact

Recherche