Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 avril 2012 4 12 /04 /avril /2012 17:44

Alors que la dette publique augmente considérablement en Angleterre (voir l'article des Echos) on ne lésine pas sur les dépenses pour la foire olympique. Les grandes entreprises se frottent les mains. Déjà 9 milliards pour le budget, et on nous promet encore plus.

Bises

Zinedine Z.

Pour les images, voir : http://www.blowe.org.uk/2012/01/anti-olympics-poster-competition.html

 

 

antiolympicposter-9-billions.JPG

LONDRES - Des députés britanniques ont mis en garde vendredi contre un risque de dépassement du budget de 9,3 milliards de livres (11,1 milliards d'euros) affecté aux jeux Olympiques de Londres de l'été prochain.

Le budget de la sécurité des JO a dû être multiplié par deux au début de l'année, passant à 553 millions de livres (644 millions d'euros), 282 millions de livres de plus que prévu.

Près de 14.000 embauches supplémentaires ont été décidées pour assurer la sécurité des jeux, soit un total de 23.700.

Les députés ont jugé vendredi "stupéfiant" que les estimations initiales du budget nécessaire pour la sécurité des jeux aient été à ce point sous-estimées.

Margaret Hodge, présidente de la commission parlementaire sur les comptes publics, a noté que "le budget public de 9,3 milliards de livres est près d'être dépensé" et s'est dite "préoccupée" sur d'éventuels dépassements d'ici la fin de l'événement (27 juillet-12 août).

Les députés notent que la reprise du stade olympique nouvellement construit par le club de football de West Ham (East London) a échoué.

"On nous a promis un héritage fort pour les jeux, mais le gouvernement a choisi de ne pas souscrire à l'objectif d'un million de Britanniques supplémentaires pratiquant un sport en 2013, et les projets de reprise du stade ont échoué. Il ne doit pas devenir un éléphant blanc", a poursuivi Mme Hodge.

Les députés rappellent que seulement 109.000 personnes ont adhéré à un sport dans la foulée du choix de Londres comme ville organisatrice des JO d'été 2012, et jugent que le retour sur investissement est "faible" pour le ministère des Sports.

http://www.20minutes.fr/article/895095/jeux-olympiques-budget-jo-londres-risque-etre-depasse

 

Pays vertueux sur le plan économique, pays libéral, étranger aux turpitudes de la gestion étatique française, la Grande-Bretagne n’a cependant pas échappé aux délices et aux pièges de l’endettement public. Ainsi la dette publique britannique a représenté jusqu’à  300% du PIB. Situation exceptionnelle qui correspondait à des circonstances exceptionnelles comme ce le fut à fin de la Seconde Guerre mondiale. Situation qui n’est plus du tout exceptionnelle car la Grande-Bretagne est aujourd’hui furieusement endettée et ne doit le financement de sa dette qu’à …. la Banque d’Angleterre. La dette publique n’était pourtant pas trop élevée avant la crise, 40 % du PIB. Depuis les choses ont changé : c’est à un niveau de 80 % du PIB, voir plus, qu’il faut s’attendre en 2013-2014.

http://lecercle.lesechos.fr/cercle/abecedaire/d/221136696/dette-publique-anglaise

 


Partager cet article

Repost 0
Publié par Zinedine Z. - dans Les J.O c'est pas beau
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Zinedine Z.
  • Le blog de Zinedine Z.
  • : Ce blog prétend déjouer l'hypocrisie du discours dominant sur le sport. Le sport est une emprise sur l'activité physique, une clôture pour la rentabiliser. Il tient le corps dans sa poigne de fer. Il enferme ses jeux, ses efforts, dans un système de mesures, afin de classer, comparer, hiérarchiser. Il presse l'activité physique sans fin pour en exiger une plus-value perpétuelle. On ne peut pas séparer le sport de la logique compétitive imposée aux êtres humains. A l'affrontement sportif correspond la lutte pour la survie, le "struggle for life" du capitalisme.
  • Contact

Recherche