Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juin 2010 5 25 /06 /juin /2010 16:15

A l'heure de la déroute des bleus en Afrique du sud, il ne s'exprime plus beaucoup le choeur des vierges qui entonnaient le refrain : "Il ne faut pas mélanger sport et politique !" Ah non ? Mais pourtant, ils semblent bien s'entendre...

Bises

Zinedine Z.

 

Mondial: Thierry Henry reçu à l'Elysée, les politiques s'agitent

http://fr.news.yahoo.com/4/20100624/tts-mondial-france-sarkozy-ca02f96.html

Sport-et-politique.gif

 

Le président Nicolas Sarkozy a reçu Thierry Henry à l'Elysée pour faire le point sur la situation de l'équipe de France après la déroute des Bleus au Mondial, qui prend des allures d'affaire d'Etat.

Rien n'a filtré de cet entretien qui s'est déroulé loin des caméras, l'entourage du chef de l'Etat se contentant d'indiquer qu'il n'y aurait "aucun commentaire" sur cette rencontre organisée "à la demande de Thierry Henry".

Selon RTL toutefois, la demande a émané du chef de l'Etat, qui a appelé à une refonte du football français après le parcours désastreux des Bleus en Coupe du monde, où ils n'ont pas passé le premier tour. [Faudrait savoir ; en fait le sportif et le politicien sont d'accord : l'un ne peut pas se passer de l'autre]

(...)

Des organisations gouvernementales ont regretté de voir leur rendez-vous prévu jeudi matin à l'Elysée déplacé au Quai d'Orsay, accusant la présidence de préférer le football à la préparation du G20 de ce week-end à Toronto.

Ce à quoi l'Elysée a répondu dans un communiqué que ce rendez-vous n'avait pas été déplacé "en raison de l'entretien du président de la République avec M. Thierry Henry, prévu à une autre heure, mais en raison de contraintes liées à la préparation des sommets du G8 et du G20".

[Comme pour l'opération grands stades en France pour l'euro 2016, on voit où sont les priorités]

L'élimination des Bleus, qui s'est accompagnée d'une crise sans précédent avec l'exclusion de l'attaquant Nicolas Anelka et une fronde des joueurs contre la Fédération française de football (FFF), a pris des allures d'affaire d'Etat.

Mercredi, Nicolas Sarkozy a réuni le Premier ministre, la ministre des Sports, Roselyne Bachelot, et sa secrétaire d'Etat, Rama Yade à l'Elysée.

Le chef de l'Etat a demandé l'organisation d'états généraux du football français en octobre pour tirer les leçons de la piteuse élimination des Bleus au premier tour. [C'est bien ça, la politique organise le sport]

(...)

L'élu UMP Jacques Myard a déposé de son côté une proposition de loi "visant à renforcer le lien à la Nation des sportifs sélectionnés en équipe de France".

Il propose notamment qu'un joueur ne puisse être sélectionné en équipe de France "qu'à la condition d'avoir sa résidence fiscale en France ou dans un Etat de l'UE" et que "tout joueur soit tenu au respect et à la promotion des emblèmes républicains et du principe de laïcité".

[Là, on touche au sublime !]

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Zinedine Z.
  • Le blog de Zinedine Z.
  • : Ce blog prétend déjouer l'hypocrisie du discours dominant sur le sport. Le sport est une emprise sur l'activité physique, une clôture pour la rentabiliser. Il tient le corps dans sa poigne de fer. Il enferme ses jeux, ses efforts, dans un système de mesures, afin de classer, comparer, hiérarchiser. Il presse l'activité physique sans fin pour en exiger une plus-value perpétuelle. On ne peut pas séparer le sport de la logique compétitive imposée aux êtres humains. A l'affrontement sportif correspond la lutte pour la survie, le "struggle for life" du capitalisme.
  • Contact

Recherche